documentation

Aller en bas

REPONSE ETUDE LEPTINE

Message  PEINE le Jeu 6 Fév - 8:19

Bonjour,

Cette étude sur la leptine me fascine car pour le test j'ai 6 donc un peu plus des 4 "normaux", j'ai été suite à des demandes de régimes dès 5 ans anorexique à 11 ans. Je mesure les dégâts effectués par le manque de graisses qu'à ce jour et je pense vraiment que tout est lié.
Ayant à mon avis un déficit en sérotonine car tous les soirs à 17h j'ai des fringales de sucre, eh bien la cure retour à soi me semble adaptée mais pour le moment au bout de deux jours elle me bouscule beaucoup car je n'ai pas faim jusqu'à 14h mais je suis la cure mais après j'ai vraiment envie de glucides bref mes amandes calent les choses pour le moment.
Ma tête est également en vrac car cela contredit tout ce qui m'a été demandé pendant les régimes (pas de gras) par la naturopathie (pas trop de proteines) bref il faut rester zen avec tout cela.
En tous les cas j'apprends beaucoup.
MERCI

PEINE
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: documentation

Message  Admin le Mer 21 Mar - 22:46

je déplace ce sujet vers "documentation", plus logique

premier mail de Mélanie sur la leptine + les commentaires quii sont suivi
Hello

en tant qu'ancienne anorexique, j'essaye de soutenir à mon tour des
jeunes en difficultes. ET voici ce que j'ai trouvé sur le site :

Leptine et anorexie mentale
1. Comment est la concentration de leptine dans l’anorexie mentale ?
2. En dehors de la faim, la leptine joue-t-elle un rôle ?
3. La dépression
4. L'hyperactivité physique
5. Conclusion

Stoving RK et coll, des auteurs dannois (Journal Psychiatric Research
2009 ; 43 : 671-79), ont fait la revue de la littérature sur les
relations entre leptine et anorexie mentale.
La leptine est une hormone. Elle est fabriquée par le tissu adipeux
dans toutes les espèces de mammifères. C’est surtout le tissu adipeux
sous-cutané (la graisse sous-cutanée) qui la sécrète, plus que le
tissu adipeux abdominal.
Le rôle de la leptine est actuellement bien connu : lorsqu’on perfuse
de la leptine, on observe une réduction de la sensation de faim
(anorexie vraie), une perte d’appétit, une diminution de la prise
alimentaire et une discrète augmentation de la dépense énergétique
(calorique).
La leptine, fabriquée par le tissu adipeux, passe dans le sang et va
agir au niveau du cerveau. Dans le cerveau, elle agit au niveau de
l’hypothalamus. L’hypothalamus est une petite structure cérébrale
situé entre les deux hémisphères (les 2 lobes, le droit et le gauche)
cérébraux, à la base du crâne, juste au dessus de l’hypophyse.
L’hypothalamus est un organe clé, décisionnel dans la prise
alimentaire : il comporte deux noyaux principaux : le noyau arqué et
le noyau latéral. Le noyau arqué est en relation avec le sang (et donc
la leptine sécrétée par le tissu adipeux).
La leptine agit, au sein du noyau arqué, de deux façons différentes et
complémentaires :
En stimulant la voie qui bloque la faim et l’appétit (à savoir la voie
d’une hormone appelée « POMC », pour pro-opiomélanocortine)
En inhibant la voie qui stimule la faim et l’appétit (à savoir la voie
du Neuopeptide Y, NPY).
L’action se fait via l’action de ces derniers (POMC et NPY) sur leurs
récepteurs spécifiques (MC4-R pour le POMC et NPY5-R pour le NPY).

1. Comment est la concentration de leptine dans l’anorexie mentale ?
La leptine sanguine est effondrée le plus souvent dans l’anorexie
mentale. La principale raison en est la réduction massive du tissu
adipeux. Chaque adipocyte sécrète en effet une même quantité de
leptine. La diminution du tissu adipeux s’accompagne donc
obligatoirement d’une diminution de la sécrétion de la leptine. Et
donc d’une baisse de la concentration sanguine.

A ce que l’on croit savoir, ceci entraîne une augmentation de la
sensation de faim, puisque la leptine est anorexigène (elle bloque la
faim). Donc la diminution très importante de la leptine sanguine dans
l’anorexie mentale pourrait expliquer que chez beaucoup d’entre ces
malades la faim et l’envie de manger demeurent. Ceci pourrait être une
adaptation de l’organisme pour s’opposer au décès lié à la grande
dénutrition.

2. En dehors de la faim, la leptine joue-t-elle un rôle ?
Les règles : Chez la femme, la leptine interfère avec la sécrétion des
hormones féminines : la leptine stimule le LH-RH (l’hormone qui
stimule les hormones hypophysaires sexuelles), stimule la LH et la FSH
(hormones hypophysaires sexuelles stimulant à leur tour la sécrétion
ovarienne).

Donc la leptine stimule la sécrétion d’estrogènes et de progestérone.
La baisse de la sécrétion de leptine induit donc une réduction de la
sécrétion du LH-RH, qui induit à son tour un arrêt de sécrétion de la
FSH et de la LH et donc une diminution de la sécrétion des hormones
ovariennes sexuelles (œstrogène et progestérone).

La leptine pourrait donc être l’un des facteurs majeurs de
l’aménorrhée (arrêt des cycles menstruels) dans l’anorexie mentale. A
l’inverse, on sait que, à la puberté, c’est à partir d’un certain
niveau du tissu adipeux (et donc de leptine) que la sécrétion des
hormones ovariennes sexuelles se mettent en place.

Il semble que ce soit aussi le cas chez les malades souffrant
d’anorexie mentale : ce n’est qu’à partir d’un certain poids (celui
correspondant à un indice de masse corporelle de 18,5 kg/m2) que les
règles reviennent, parce que la sécrétion globale de leptine est
suffisante.

3. La dépression
Il semble bien que la leptine est euphorisante. Des malades dépressifs
ont un taux plus bas de leptine. La leptine a un effet antidépresseur
(modéré) chez le rat et l’homme.

Un traitement antidépresseur s’accompagne d’une augmentation du taux
sanguin de leptine. On sait aussi que les malades anorexiques sont
souvent dépressives



C'est "amusant" de constater que je n'ai jamais aussi peu faim depuis
que j'ai commencé cette cure....
Mélanie
*****************
Ca vient de anorexie-boulimie.fr.
Oui, beaucoup d'infos interessantes, mais celle là est tellement
véridique... Quand je repense à ce par quoi je suis passée, et en
dehors de toute souche "psychologique", je me dis que finalement c'est
aussi une question d'hormone... voire héréditaire vue le nombre de
depressif/ ano dans ma famille..
Les mystères de la science!
Mélanie
********************
Cet article est HYPER-INTERESSANT j'ai appris hier soir en zappant télé que des recherches sont en cours sur la manière de s'alimenter selon les heures de sommeil, si on ne dort pas assez, la production de leptine diminue et on mange plus calorique avec plus d'envie de sucres !!!!!
Edwige
*****************
Les non-anglophones seront ravis d'apprendre que Why we get fat de Gary Taubes a été fraîchement traduit en français ("Pourquoi on grossit") et qu'il est disponible sur amazon :

http://www.amazon.fr/FAT-Pourquoi-grossit-Gary-Taubes/dp/2916878939/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1331912257&sr=8-1
http://www.lanutrition.fr/la-boutique/livres/fat-pourquoi-on-grossit.html

Clelia
*******************
Ca me travaille cette info. Cela donne une approche pourquoi le plupart de mes copines pratiquant le maternage proximale, allaitant depuis 2-3 ans leur bébés même le nuit et ne pas dormant donc assez depuis un bon moment, sont des additctes au sucres...

et j'ai certaines personnes, avec des problèmes de thyroïdes (donc avec des pbs graves de sommeil) qui mangent que du sucre (7 tasses de thé par jour avec 2 pierres de sucre EN plus les viennoiseries et Cie)
Il y a quelque chose dans tes livres à ce sujet?
(c'est Gabriella?)

Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

documentation

Message  Admin le Lun 19 Mar - 20:42

c'est ici que je posterai les nouvelles pages que j'ajoute dans le projet, en tout cas les nouvelles pages utiles à la tenue de cette cure Retour à Soi
à + taty

Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: documentation

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum