faim de loup

Aller en bas

entrée en cure

Message  Admin le Lun 9 Avr - 18:56

anne françoise
j'ai changé le titre du message, on fait un nouveau fil il me semble
que penses tu d'une entrée en cure comme ceci: tu suis tous les critères du matin jusquà 16h puis jusqu'à la nuit tu oublies le 2 et le 3, les plus durs à suivre
tu n'auras pas l'impression d'être contrainte puisque tu sais qu'à 16h tu peux dévaliser une pâtisserie
et dès que tu sens quelque chose de positif bouger en toi, profondément, tu changes la bascule: c'est à partir de 19h que tu fais ce que tu veux
et très doucement tu vas arriver àintégrer le 2 et le 3 toute la journée, je pense


rappel
Critère 1. Qualité des aliments et des cuissons - Critère 2. Aliments proscrits - Critère 3. Limite des des U. S. par jour - Critère 4. Repas nr 1 :3 à 5 U. P. - Critère 5. Repas nr 1 : minimum d’U. S. - Critère 6 Repas nr 1 le plus tôt possible après le lever - Critère 7 Repas nr 2 après 4 à 5 heures sans collation - Critère 8 Repas nr 3 consommé 3h AVANT de dormir. - Critère 9 Si gym ou sport intense -> après 17h - Critère 10 8 à 9h de sommeil dans le noir ? Couché 22h ? -

ciao taty

Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

re:faim de loup

Message  Invité le Lun 9 Avr - 8:21

Anne Françoise personnellement tu ne m'as pas choqué ni embarrassé , pourquoi penses tu que cela puisse choquer d'ailleurs? Ton témoignage m'a touché. En décidant de divorcer tu as repris courageusement ta vie en main et le parcours de reconstruction est fastidieux, d'autant que c'est hélas vrai dans nos sociétés occidentales le culte de l'apparence et de l'illusion est prépondérant , et j'ai l'impression malheureusement que c'est ce que notre société exporte le mieux...
C'est pour nombre d'entre nous les épreuves de la vie qui ont le pouvoir de nous amener vers le pire ou le meilleur de nous même, et d'après mon propre cheminement c'est peut être dans ce choix que se situe notre "libre arbitre" (ou peut importe le mot qu'on y met). Contrairement à toi je ne crois pas que le cerveau (limbique, reptilien...) à un pouvoir de nous imposer des choses. J'ai beaucoup appris par rapport à ma propre histoire des êtres qui ont connu des souffrances inimaginables et qui sont restées proche de leur part d'humanité , qui ont œuvré et oeuvrent dans ce sens: le sens de la construction . Alors que d'autres malheureusement continuent le processus de destruction en arrosant "les graines de souffrance " ( belle expression de THich Nhat Hanh) en eux et à l'extérieur. Il est plus facile de détruire que de construire.... Un coup de pied dans une construction lego et paf tout est par terre , alors que la construction elle a demandé des heures voire des jours de patience :-)
La construction de soi demande un tel travail à tous les niveaux ne fut ce que pour ne pas perdre de vue cette petite flamme intérieure aussi faible soit elle, et apprendre à la nourrir , nourrir le feux qui réchauffe , qui éclaire notre chemin ...

Anne Françoise tu écris que c'est de "ne pas être aimé qui me bloque", jusqu'à présent tu n'as pas rencontré l'âme soeur, cela ne veut pas dire qu'elle n'existe pas, ...

Amicalement,
Nicole






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faim de loup

Message  Admin le Lun 9 Avr - 5:29

@anne françoise
c'est amusant, tu reformules un peu le thème de mon prochain livre (as-tu lu le brouillon de l'intro sur mon site? tu t'y retrouveras)

dans mon dernier msg j'ai mal été comprise, 1/ je ne suis pas psy, je ne veux pas entrer dans le conseil psy et 2/ le discours n'était pas ça, j'ai mentionné la famille "trap" joyeuse et heureuse, pour donner une photo de mon état et tenter de faire comprendre que non et non et non et mille fois non, le psy n'est pas la source de tout ni la solution pour toutes (j'ai assez ramé pour arriver à cette harmonie, je connais l'autre situation de solitude et mal-aimitude). Faire croire que soulever les obstacles psy va faire maigrir est aussi illusoire et imposteur selon moi (mais plein de bonne volonté, je n'en doute pas) que de faire croire que manger moins va faire mincir. On a cassé la machine avec les régimes. Point à la ligne.

Le pitch: ne commencez pas le premier régime. Si vous l'avez fait et si vous êtes tombé dans la catégorie 4 (voir msg suivant), il n'y a pas d'autre solution que de trouver le plan alimentaire que vous vous sentez prêt à tenir à vie (pour moi la cure paléo, c'est bon en permanence avec écarts) et de vous y mettre. si ça a l'air d'un régimeà vos yeux, ne le faites pas... Tous les cas nr 4 ne sont pas comme moi, bloqués à un poids P inamovible, certains arriveront à perdre une partie du poids mais ils devront garder ce mode alimentaire ad vitam.

ton témoignage est poignant, mais je sais aussi pour t'avoir cotoyée et connaître ton historique de régime que toi au moins quand tu t'"y mettras tu y arriveras (tu es un cas 4a, disons)
le tout est de choisir son heure, ce n'est peut être pas le moment

dans mon cas, depuis que j'ai arrêté de fumer en 87 et depuis le jeûne forcé lors de la dernière grave maladie en 2000, on dirait que "le manitoba ne répond plus"; quoique je fasse j'oscille entre 18 et 20kg de plus que mon poids d'avant - avant la cure retour à soi je préférais lâcher prise puisqu'avec desserts à gogo et picole et en mangeant tout ce que j'aimais j'avais 20 kilos de trop; en me surveillant j'avais 17 à 18 kilos de trop... à pouffer de rire... donc j'arrêtais ces vaines tentatives

mais ici, je ressens une telle vitalité que je continue
je me lève défroissée: tu sais comme quand tu te sens de l'intérieur comme une feuille de papier froissée, le matin ou après la sieste
je n'ai plus les irritations de tendons et muscles dans le dos, dont l'ostéo ne trouve pas la source et n'arrive pas à bout
je n'ai plus aucune bouffée de chaleur
le reste: j'ai déjà dit tout sur le forum dans d'autres msgs, je résumerai tout dans le livre

je reprendrai une partie de ton texte dans le livre si tu veux bien, quand j'y serai je te dirai laquelle

ciao taty

Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

faim de loup

Message  anne françoise delbar le Lun 9 Avr - 1:59

désolée si ma réponse a été vive, j'espère n'avoir choqué ni embarrassé personne. je suis directe et franche dans mes propos, n'hésitez pas à me recadrer si je vais trop loin

mais ce que je veux dire Taty, c'est que ton livre sera lu par pleins de femmes et que pour beaucoup le: "soyez heureux du bonheur d'avoir un mari, un boulot et des enfants idéaux" ne passera pas. Elles ne se reconnaîtront pas.

C'est vrai quand je vois des filles ou des femmes qui se plaignent d'avoir 2kg sur les hanches, d'être passée du 40 au 42 à cause de la ménopause ou que c'est insupportable, qu'elles n'oseront plus se mettre en maillot car elles ont un petit bidou qui n'est plus tout à fait plat et se lamentent. cela m'énerve!!!!! J'ai envie de leur dire qu'elles sont stupides et se pourrissent la vie avec des futilités et qu'elles passent à côté de beaucoup de valeurs bien plus importantes. mais je ne le dirai pas, car chacun a son ressenti des choses et peut être que pour certaines femmes avoir un ventre plat est une valeur incontournable pour se positionner dans la société et que l'on doit respecter ça aussi.

L'idéal serait bien sûr pour tout le monde, de s'en foutre et de se contenter d'être heureux avec ou sans bourrelets, mais le monde n'est pas idéal.

je crois qu'il faut accepter ce que chaque femme ressent. certaines ont été mal traitées concernant leur physique, d'autres au contraire sont les seules à se trouver grosse, d'autres ont peur que leur mari se détourne si elles deviennent moins jolie ou ont vécu dans une famille où la minceur était exigée et ainsi de suite.......

Se débarrasser des régimes je suis d'accord à 2000 % et surtout se débarrasser de tous ces charlatans qui vendent des perlimpimpins, des solutions miracles qui font plus pour leur portefeuille que pour votre santé.Si je suis devenue aussi grosse c'est parce que chaque fois que je faisais un régime je reprenais tout et quelques kgs en plus.mais maintenant je sais pourquoi.
Se débarrasser des personnes qui vous culpabilisent, qui vous regardent d'un air avec un sous entendu:"c'est honteux, comment est ce possible d'être aussi grosse?!" Des médecins qui m'ont enguirlandé après avoir repris mes kgs j'ai connu aussi, en me disant que je devais bouffer (c'est les termes employés) et m'empiffrer .

Une femme mince qui mange un morceau de tarte avec un peu de crème fraîche on pense que c'est agréable de voir quelqu'un qui a si bon appétit. la même scène avec une femme grosse on pense: "pas étonnant qu'elle soit aussi grosse, pas de volonté"

moi ce que je voudrais c'est écrire un livre ou faire une conférence pour expliquer d'abord aux femmes pourquoi le cerveau reptilien agit pour nous faire reprendre nos kgs perdus, et pourquoi il fait aussi en sorte que quelques kgs s'ajoutent par la suite. leur expliquer pourquoi le cerveau limbique qui est le siège de nos émotions agit sur notre corps pour y déposer une couche de graisse sur le ventre et pas sur autre part quand on doit se protéger. Et pourquoi notre cerveau décide que l'on grossira avec un yogourt.
leur expliquer aussi pourquoi les régimes miracles font maigrir certains et pas tous mais que de toute façon on reprend tout. comment sont élaborés ces régimes qui ont fait,au départ, maigrir une personne et qui en fait une généralité lucrative.

Comment tout bouleversement brutal dans l'organisme amène automatiquement une conséquence et peut faire maigrir mais pas pour les bonnes raisons.
Expliquer à toutes ces femmes l'importance de la santé sur l'esthétique et que des régimes comme WW qui ont pour moi le positif d'essayer de responsabiliser les personnes devant un plan nutritionnel à long terme, ont le négatif de vous faire manger des acides gras trans, des charcuteries WW et autres produits dont les bienfaits pour la santé, autre que le poids, sont néfastes.

je pense que chaque personne doit trouver les valeurs importantes qui lui permettent d'être heureux dans sa vie et que si ça doit passer par un ventre plat ou par une famille idéale et une vie heureuse,chacun doit trouver son compte de bonheur.

Conscientiser, responsabiliser en apportant la connaissance de notre corps et surtout déculpabiliser toutes ces femmes en quête de maigrir, est une bonne voie pour se débarrasser de tous ces régimes. seul pour moi, un plan nutritionnel adapté à chaque personne avec un travail sur ses blessures (par psy, par simple écoute, par EFT ou kinésio ou constellations familiales.....) pourront apporter à la personne l'opportunité de donner à son corps la possibilité de redevenir maître de sa santé et de sa beauté.
tu dis que l'EFT ne fait pas maigrir, c'est évident. Toutes ces techniques n'agissent que sur le blocage émotionnel pas sur l'amaigrissement. quand on a compris pourquoi on a grossi, et qu'on se libère de cette cause, la nutrition peut agir correctement après, du moins je pense.

Et le blocage il est là. Pour moi c'est le fait de ne pas être aimée qui me bloque, la preuve quand JL est rentré dans ma vie, les kgs ont commencé à partir sans rien faire, jsute me sentir aimée et quand il m'a dit qu'il mettait un stop pof...bonjour 108 en aussi peu de temps que pour le dire.!!!!j'ai commencé ta cure la semaine passée et impossible, mon cerveau me braquait sur le chocolat et patisseries. je l'ai recommencé cette semaine et j'ai envie de vomir. Je vais essayer de tenir mais je sais que c'est mon cerveau qui me dirigera et pas ma volonté. je connais la cause mais je n'ai pas encore réussi à la lever. et on ne peut pas encore commander un mec sympa pour vous aimer. Alors il faudra que je m'adapte.


Bisou
Leur dire que les faux espoirs sont aussi destructeurs que les échecs, que le miracle n'existe pas.

Là je crois tu toucheras tout le monde.

anne françoise delbar


Revenir en haut Aller en bas

Re: faim de loup

Message  michelle le Dim 8 Avr - 11:15

Anne-Françoise, je t'ai lue, j'ai été émue par ton histoire et je te souhaite, du fond du coeur, d'un jour trouver ce bonheur-là…

michelle


Revenir en haut Aller en bas

Re: faim de loup

Message  michelle le Sam 7 Avr - 10:46

Admin a écrit:

j'ai peut être un peu d'avance sur vous, car j'ai 43 ans de régimes et d'essais derrière moi plus des années de psychothérapie; seule edwige a mon âge ici je crois
c'est ce qui motive ma démarche ci-dessus, mais je sais qu'il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre; pour une petite voix comme la mienne il y a mille et uns prometteurs de beaux jours - et on est reparti pour un tour d'espoirs et de dépenses et de temps perdu

pour la gouverne des psy-oriented (que je fus si longtemps), je médite sur le sujet car je ne vis plus aucun stress, je fais le boulot que j'adore (c'est un hobby on va dire), quand ça me fatigue je fais de la poterie ou de la peinture, je passe ma vie à apprendre de nouvelles choses qui me passionnent; mon couple: on est toujours amoureux depuis 25 ans (avec des hauts et des bas, précisé-je pour monsieur disney), on rit du matin au soir, il me soutient dans toutes mes entreprises; quand nivelles me fatigue je me barre en camping car et je vais où je veux; mes enfants sont des trésors (hauts et bas et blablabla); je n'ai pas de souci d'argent car je vis avec peu, je fais tout moi-même (et mon homme m'aide quand ça ne va pas); je ne vis plus les tourbillons émotionnels qui m'ont pourri la vie (à part la peur de dormir seule dans une maison; mais pas dans un camping-car, héhé).... il faudrait un psy très malin pour trouver que je suis bloquée "par stress" ou "par mal-être"

la seule raison que je pourrais trouver à mon blocage de poids: ma volonté inconsciente de prouver que j'ai raison Smile
et le fait qu'au fond de moi, profondément, je m'en fiche, c'est comme un jeu
taty

J'ai 47 ans et l'impression que je fais régime depuis la nuit des temps!
Mais sinon, pour le reste, je suis assez d'accord avec toi. Avec le temps (et avec le sport), j'ai compris que ma quête des régimes était vouée à l'échec et qu'il valait mieux accepter mon corps, tel qu'il est: rond mais fonctionnant bien, souple, ferme… Depuis qq années, j'ai arrêté de voir des dietectocnutritionitoc qui terminaient invariablement par me dire "mais vous êtes sûre que vous respectez le régime? Ce n'est pas possible que vous ne maigrissiez pas!". Donc, basta! Avec la cure leptine, je ne maigris pas non plus… mais je me sens mieux et je mange ce que j'aime et ce qui me fait du bien! Mais je perds des centimètres et ma silhouette est plus jolie.
Un blocage psy? J'y ai pensé aussi: j'ai pratiqué une multitude d'approches qui m'ont fait du bien partout… sauf sur mes fesses! Et franchement, vie équilibrée et heureuse, mari aimant et adorateur de mon physique, enfants sans problème, travail épanouissant… Bien sûr, ça pourrait être mieux (plus d'argent, plus de temps, plus de…) mais j'apprécie vraiment ce que j'ai, je profite du moment…

Bon, voilà que je m'épanche sur un post qui n'est pas le mien et qui traite de la faim…

michelle


Revenir en haut Aller en bas

re: faim de loup

Message  Invité le Sam 7 Avr - 8:46



Merci taty, merci Catherine pour ces paroles de femmes d'expérience :-) Personnellement mon poids en tant que tel ne m'a jamais vraiment posé de problème, je souffre par contre depuis longtemps de problèmes digestifs. Je me suis délivrée de 25 ans de migraines mais les médocs pris avant l'an 2000 ont fait leur effets délétères sur un corps qui un jour n'a plus pu avancer en pilote automatique. Ces dernières années j'ai bien senti combien la guérison est la combinaison d'une subtile alchimie intérieure . Tout le travail ( à tous les niveaux) que j'effectue me permet aujourd'hui de mieux me gérer émotionnellement.
Je trouve génial que vous ayez toutes les 2 à vos côtés un compagnon de route qui vous soutiennent dans votre démarche, moi je suis un peu l'illuminée de la famille, pas vraiment l'exemple pour le bio ou "tout fait maison". Vu que l'énergie fait défaut.. en fait ils comprennent pas trop puisque le chaos intérieur, l'esprit embrumé cela ne se voit pas extérieurement (juste quand j'ai perdu du poids il y a 8 ans)... cela se vit intérieurement,... Alors patiemment pas à pas je me prends par la main et j'avance dans le brouillard qui m'entoure encore pour le moment d'autres sens en éveil.

Joyeuses fêtes de Pâque,
Nicole



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: faim de loup

Message  Cath le Ven 6 Avr - 22:14

Chères toutes,

Quelle clarté et sagesse dans les paroles ci dessous, merci @ taty, je m'y retrouve bien, et si vous avez lu mes motivations (je ne sais plus où elles sont) j'y rappelais que depuis quelques années la perte de poids était pour peu dans mes motivations (quoique la jubilation de voir la balance descendre m'a rappelé mon année WW) mais que je recherchais surtout l'énergie (quoique pour être tout à fait honnête, encore - 5kg ne m'auraient pas déplu);-)

Mais bon, j'ai fini, depuis mes 45 ans, de refuser mon physique, et puis c'est comme ça. Ce qui me soucie maintenant, c'est d'être en forme, de faire qq chose que j'aime (même si fatigant) et de vivre ensemble c'est tout, si je puis dire. En même temps, je pense à l'énergie, ce n'est pas qq chose qu'on peut avoir tout le temps, (ortho/para, n'est-ce pas); Il suffit que je puisse avoir de l'énergie au moment où il en faut... voilà, finalement pour moi. RL a sa place dans un bouquin "guérissez-vous des régimes" car le but, c'est d'être serein, et je pense que pour se recharger en gras/protéine c'est imparable (ou alors full ketone/miss piggy?). Quant aux effets sur l'hypothalamus (crises émotionnelles dont nous parlions dans un autre post) ça me rappelle la première fois où j'ai pris de la L-glutamine (il y a 4/5 ans...) ça a déclenché mes règles (mais je ne me souviens plus d'un PMS douloureux) au milieu du cycle (à l'époque je portait un stérilet en cuivre). J'ai arrêté la L-glutamine immédiatement. Comme quoi on ne maitrise pas tout dans son corps, il faut plus l'écouter que le contrôler...
Biz
Cath

Admin a écrit:
@silvia: griffonia voir dans chap 2 de Cinglés sucres

@a-f
merci, je ne sais pas si tu as vu les msgs où j'ai glissé quelques techniques EFT, pour les mêmes raisons que celles que tu soulèves

je profite du forum pour écrire des brouillons de paragraphes pour le livre, voici une partie de mes réflexions que je traduirai en vrai français, j'écris comme ça vient, c'est peu structuré mais bon et voilà

je continue à m'interroger pendant la rédaction du livre, mais mon siège est quasi fait: "guérissez vous des régimes" !
ça ne sert à rien de vouloir commander à son corps ni par régimes ni par hypnose ni par eft

à la limite, on peut mieux vivre, mon refrain habituel, en cumulant toutes les techniques de bien-être; la dictature de l'apparence nous fait oublier que l'objectif est la sérénité, le bien être profond, la paix avec soi même et avec les autres
si je devais commander à mes proches comme j'ai tenté de le faire avec mon corps depuis si longtemps, je vivrais seule, c'est invivable

en tout cas, cette quête impossible nous dévie de buts plus louables; on y gaspille pensées, espoirs, émotions qui seraient mieux redirigés (redigérés?) vers d'autres activités moins égocentrées ou vers la résolution du vrai conflit initial
on tourne souvent autour du pot
les grandes spécialistes: les anorexiques (salut M!), elles ont une volonté de fer et la canalisent vers ces objectifs déviés; on a longtemps cru qu'anorexie rimait avec "souci avec la mère" et en fait il s'avère qu'elles règlent plutôt des comptes avec leur père ou le masculin en général; que de soufrances évitées à leur corps si elles se confrontaient avec le masculin à souci avant de s'en prendre à leur matérialité... (tout ceci en plus de tout ce qui nourrit l'ano bien sûr, c'est une des mille facettes)
on a longtemps cru qu'elles étaient futiles, s'attachant à l'apparence; or il se pourrait bien qu'elles aient une telle soif de spiritualité dans notre monde de brutes qu'elles n'ont trouvé que ce moyen de s'en éloigner... etc etc
le livre ne fera que survoler ces notions, il y a plein d'autres bouquins plus pointus sur le sujet; mais le résultat est que ano ou bouli ou hyperphagique ou rond/gros, on a fait souffrir le corps -> comment le dorloter désormais?

j'ai peut être un peu d'avance sur vous, car j'ai 43 ans de régimes et d'essais derrière moi plus des années de psychothérapie; seule edwige a mon âge ici je crois
c'est ce qui motive ma démarche ci-dessus, mais je sais qu'il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre; pour une petite voix comme la mienne il y a mille et uns prometteurs de beaux jours - et on est reparti pour un tour d'espoirs et de dépenses et de temps perdu

pour la gouverne des psy-oriented (que je fus si longtemps), je médite sur le sujet car je ne vis plus aucun stress, je fais le boulot que j'adore (c'est un hobby on va dire), quand ça me fatigue je fais de la poterie ou de la peinture, je passe ma vie à apprendre de nouvelles choses qui me passionnent; mon couple: on est toujours amoureux depuis 25 ans (avec des hauts et des bas, précisé-je pour monsieur disney), on rit du matin au soir, il me soutient dans toutes mes entreprises; quand nivelles me fatigue je me barre en camping car et je vais où je veux; mes enfants sont des trésors (hauts et bas et blablabla); je n'ai pas de souci d'argent car je vis avec peu, je fais tout moi-même (et mon homme m'aide quand ça ne va pas); je ne vis plus les tourbillons émotionnels qui m'ont pourri la vie (à part la peur de dormir seule dans une maison; mais pas dans un camping-car, héhé).... il faudrait un psy très malin pour trouver que je suis bloquée "par stress" ou "par mal-être"

la seule raison que je pourrais trouver à mon blocage de poids: ma volonté inconsciente de prouver que j'ai raison Smile
et le fait qu'au fond de moi, profondément, je m'en fiche, c'est comme un jeu

pour celles qui sont dans la mouvance EFt, voir Jean michel Gurret : maigrir et rester mincer avec l'eft (site mentalslim.fr); il n'y a pas tellement plus dans son livre que sur le site, mais quel enthousiasme de lire ces témoignages de ceux qui ont arrêté de grignoter avec l'eft... (je dois vérifer, Anne Françoise, mais je crois qu'aucun n'a minci avec l'eft chez gurret alors qu'il ne mangeait déjà quasi rien; un seul témoignage sur un forum ne me convient pas car 1/ invérifiable 2/ n=1 (càd la cohorte s'arrête à une personne!)

et enfin - mais quelle tartine tantine taty! - les cures que je reprends dans les topos: elles doivent avoir de l'effet ++ sur 8 personnes sur 10; celle ci est la première dont je n'ai pu vérifier l'historique; elle n'a pas l'air de correspondre à mes critères dans ses effets à ce stade-ci. Je la reprends quand même soi dans le livre; si ce n'était que pour une à deux personnes sur dix (Véro parle d'une baguette magique, je dois encore voir avec Julia, les effets de retour à soi alimentaire chez moi sont étonnants), elle sera utile je crois; mais toujours bien sûr en combinaison avec le travail sur soi via psycho ou énergétique

ciao
taty

Cath


Revenir en haut Aller en bas

Re: faim de loup

Message  Admin le Ven 6 Avr - 18:46


@silvia: griffonia voir dans chap 2 de Cinglés sucres

@a-f
merci, je ne sais pas si tu as vu les msgs où j'ai glissé quelques techniques EFT, pour les mêmes raisons que celles que tu soulèves

je profite du forum pour écrire des brouillons de paragraphes pour le livre, voici une partie de mes réflexions que je traduirai en vrai français, j'écris comme ça vient, c'est peu structuré mais bon et voilà

je continue à m'interroger pendant la rédaction du livre, mais mon siège est quasi fait: "guérissez vous des régimes" !
ça ne sert à rien de vouloir commander à son corps ni par régimes ni par hypnose ni par eft

à la limite, on peut mieux vivre, mon refrain habituel, en cumulant toutes les techniques de bien-être; la dictature de l'apparence nous fait oublier que l'objectif est la sérénité, le bien être profond, la paix avec soi même et avec les autres
si je devais commander à mes proches comme j'ai tenté de le faire avec mon corps depuis si longtemps, je vivrais seule, c'est invivable

en tout cas, cette quête impossible nous dévie de buts plus louables; on y gaspille pensées, espoirs, émotions qui seraient mieux redirigés (redigérés?) vers d'autres activités moins égocentrées ou vers la résolution du vrai conflit initial
on tourne souvent autour du pot
les grandes spécialistes: les anorexiques (salut M!), elles ont une volonté de fer et la canalisent vers ces objectifs déviés; on a longtemps cru qu'anorexie rimait avec "souci avec la mère" et en fait il s'avère qu'elles règlent plutôt des comptes avec leur père ou le masculin en général; que de soufrances évitées à leur corps si elles se confrontaient avec le masculin à souci avant de s'en prendre à leur matérialité... (tout ceci en plus de tout ce qui nourrit l'ano bien sûr, c'est une des mille facettes)
on a longtemps cru qu'elles étaient futiles, s'attachant à l'apparence; or il se pourrait bien qu'elles aient une telle soif de spiritualité dans notre monde de brutes qu'elles n'ont trouvé que ce moyen de s'en éloigner... etc etc
le livre ne fera que survoler ces notions, il y a plein d'autres bouquins plus pointus sur le sujet; mais le résultat est que ano ou bouli ou hyperphagique ou rond/gros, on a fait souffrir le corps -> comment le dorloter désormais?

j'ai peut être un peu d'avance sur vous, car j'ai 43 ans de régimes et d'essais derrière moi plus des années de psychothérapie; seule edwige a mon âge ici je crois
c'est ce qui motive ma démarche ci-dessus, mais je sais qu'il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre; pour une petite voix comme la mienne il y a mille et uns prometteurs de beaux jours - et on est reparti pour un tour d'espoirs et de dépenses et de temps perdu

pour la gouverne des psy-oriented (que je fus si longtemps), je médite sur le sujet car je ne vis plus aucun stress, je fais le boulot que j'adore (c'est un hobby on va dire), quand ça me fatigue je fais de la poterie ou de la peinture, je passe ma vie à apprendre de nouvelles choses qui me passionnent; mon couple: on est toujours amoureux depuis 25 ans (avec des hauts et des bas, précisé-je pour monsieur disney), on rit du matin au soir, il me soutient dans toutes mes entreprises; quand nivelles me fatigue je me barre en camping car et je vais où je veux; mes enfants sont des trésors (hauts et bas et blablabla); je n'ai pas de souci d'argent car je vis avec peu, je fais tout moi-même (et mon homme m'aide quand ça ne va pas); je ne vis plus les tourbillons émotionnels qui m'ont pourri la vie (à part la peur de dormir seule dans une maison; mais pas dans un camping-car, héhé).... il faudrait un psy très malin pour trouver que je suis bloquée "par stress" ou "par mal-être"

la seule raison que je pourrais trouver à mon blocage de poids: ma volonté inconsciente de prouver que j'ai raison Smile
et le fait qu'au fond de moi, profondément, je m'en fiche, c'est comme un jeu

pour celles qui sont dans la mouvance EFt, voir Jean michel Gurret : maigrir et rester mincer avec l'eft (site mentalslim.fr); il n'y a pas tellement plus dans son livre que sur le site, mais quel enthousiasme de lire ces témoignages de ceux qui ont arrêté de grignoter avec l'eft... (je dois vérifer, Anne Françoise, mais je crois qu'aucun n'a minci avec l'eft chez gurret alors qu'il ne mangeait déjà quasi rien; un seul témoignage sur un forum ne me convient pas car 1/ invérifiable 2/ n=1 (càd la cohorte s'arrête à une personne!)

et enfin - mais quelle tartine tantine taty! - les cures que je reprends dans les topos: elles doivent avoir de l'effet ++ sur 8 personnes sur 10; celle ci est la première dont je n'ai pu vérifier l'historique; elle n'a pas l'air de correspondre à mes critères dans ses effets à ce stade-ci. Je la reprends quand même soi dans le livre; si ce n'était que pour une à deux personnes sur dix (Véro parle d'une baguette magique, je dois encore voir avec Julia, les effets de retour à soi alimentaire chez moi sont étonnants), elle sera utile je crois; mais toujours bien sûr en combinaison avec le travail sur soi via psycho ou énergétique

ciao
taty

Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

faim de loup

Message  anne françoise delbar le Ven 6 Avr - 11:20

Bonjour taty,

je ne sais pas si tu as été mise au courant du 2ème congrès d'EFT qui vient de se terminer.
je l'ai suivi et un des conférenciers a parlé de personnes qui avec des régimes à 800kg cal. ne perdaient pas un gramme (dont une dame qui devait perdre 35 kgs et qui souffrait jour après jour dans des régimes hypocaloriques sans jamais rien perdre.)
Il a parlé de séances d'EFT qui avait levé le blocage émotionnel inconscient de cette personne
et comment les 35kgs étaient partis aussi vite après.
sa conférence était passionnante et j'avoue que cela me semble très efficace.
En travaillant sur les méridiens par du taping et sur le mental par la répétition de phrases bien choisies, on peut agir au niveau du cerveau limbique et levé des blocages assez rapidement;

Mme Dubois de BXls participait aussi aux conférences et les échos que j'en ai eu sont flatteurs.
On peut parfois cacher nos blessures ou les panser avec de la nourriture mais pour les guérir, il faut passer par autre chose.je parle pour moi et certainement pour beaucoup d'entre nous.
cela nous éloigne de l'alimentation mais c'est intéressant à savoir je pense

bisou

anne françoise delbar


Revenir en haut Aller en bas

Re: faim de loup

Message  michelle le Ven 6 Avr - 10:39

Merci Taty!
griffonia ou 5htp, ça se trouve où? J'ai fait qq recherches sur le net… mais je ne vois pas où m'en procurer à part par internet.

michelle


Revenir en haut Aller en bas

Re: faim de loup

Message  Admin le Ven 6 Avr - 5:04

@silvia
faim de loup: si tu manges ce qu'il faut le matin puis à satiété à midi, cette faim de loup n'est que leptinienne -> patienter, sorry de me répéter. Ou prendre du griffonia ou 5htp, car ça fonctionne mieux que la glutamine sur ces faims particulières de 16h. ça se règle avec la fin de la cure
et tu as devancé ma réponse: "ben mange tiens !"
Après la 6ème semaine, je me suis sentie prête à quitter la cure; c'est la première fois de ma vie que je m'écoute vraiment; je ne mange plus que quand j'ai vraiment faim, ce qui fait que je mange à 17h (sans contrôler les US ou le gluten etc) et RIEN avant, je ne prends que mes expresso chéris le matin + pas mal d'eau gazeuse (qui me réussit)
rien, pas de gargouillis d'estomac, pas même de pensée de manger jusque 17h même quand je prépare à manger et que je bavarde à table
ça me fait des plages horaires gigantesques
et une forme d'intermittent fasting puisqu'entre le pineau de 20h et le lendemain, je laisse mon corps au repos 21 heures par jour
hier, après une semaine de la sorte, j'ai eu envie de manger le matin; ça n'a rien changé à mon rythme, j'ai pu manger normalement à 19h avec mon doux. Ce matin c'était à midi que la faim a commencé et là il est 6h, je n'ai strictement aucune envie ni aucun besoin de manger
heureusement que mon mec accepte de s'ouvrir des boites de sardine
Et ceci entre parenthèses pour décourager tout le monde: en mangeant de la sorte, je dois être à 800 kcal par jour (mais bien denses!) et je n'ai toujours pas perdu un gramme Smile)
tant pis, les bénéfices sont tellement parlants pour tout le reste...
ciao
taty

Admin
Admin


Revenir en haut Aller en bas

Re: faim de loup

Message  silvia le Ven 6 Avr - 4:21

Salut Anne F,

merci pour l'info.
Mais si je comprend bien, il n'y a rien à faire car la cure en elle même nous met à la protéine et repas copieux du matin, à l'absence de sucre et de fruit. C'est bien celà qui me pose problème car j'avais imaginé, grâce à la cure, m'en débarasser au moins durant cette dernière alors so what?
Taty, si tu passes dans le coin aurais-tu une proposition.....et les autres aussi bien entendu! flower

Silvia






anne françoise delbar a écrit:bonjour,

les fringales dans l'après midi ainsi qu'un coup de fatigue après un bon repas, des coups de pompe ou de la boulimie vers 17h, peuvent venir d'une désadaptation du pancréas liée au stress et/ou de chocs hypoglycémiques.
De façon nutritionnelle, c'est éviter les sucres à IG élevé, prendre des protéines maigres, fibres et levures, pas de fruits ni sucre à la fin d'un repas, petit déj copieux avec protéines maigres et exercices physiques. par la voie naturopathique dans ce genre de problème c'est le ZN-NI-CO.
Peut être prendre patience aussi suite à la cure?
anne FR

silvia


Revenir en haut Aller en bas

faim de loup

Message  anne françoise delbar le Ven 6 Avr - 1:55

bonjour,

les fringales dans l'après midi ainsi qu'un coup de fatigue après un bon repas, des coups de pompe ou de la boulimie vers 17h, peuvent venir d'une désadaptation du pancréas liée au stress et/ou de chocs hypoglycémiques.
De façon nutritionnelle, c'est éviter les sucres à IG élevé, prendre des protéines maigres, fibres et levures, pas de fruits ni sucre à la fin d'un repas, petit déj copieux avec protéines maigres et exercices physiques. par la voie naturopathique dans ce genre de problème c'est le ZN-NI-CO.
Peut être prendre patience aussi suite à la cure?
anne FR

anne françoise delbar


Revenir en haut Aller en bas

Re: faim de loup

Message  michelle le Jeu 5 Avr - 22:21

J'ai la même chose, très grosse faim ds l'après-midi qq soit le repas… En revanche, je suis incapable de lutter contre la faim, donc je me prépare un gros goûter (avocat-pomme, soupe et fromage, etc) et le soir, j'essaie de faire léger… Mais parfois aussi grosse grosse faim à 23 h, donc, ce n'est pas non plus la solution miracle!

michelle


Revenir en haut Aller en bas

faim de loup

Message  silvia le Jeu 5 Avr - 21:23

Je fais appel à l'équipe:

Quelqu'une pourrait elle me dire pourquoi j'ai une faim de loup tous les jours vers 17/18h. J'ai bien entendu fait différents tests en variant les quantités de UP/US/UH aux repas qui précèdent cette heure fatidique pour moi, mais je ne vois aucun changement. Comme cela me fait pester, je me transforme en ours mal lèché et je suis à cran avec mon petit monde.Ils en prennent tous pour leur grade et moi je culpabilise.
Vous me dierz qu'il suffirait de diner à ce moment là mais ce n'est pas l'heure familiale et devoir me décaller par rapport aux autres je serais très difficile à vivre, alors une petite piste p-ê?

Silvia

silvia


Revenir en haut Aller en bas

Re: faim de loup

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum